Chenilles processionnaires



lutte chenille processionnaire

Encore un papillon !

Vous avez des pins dans votre jardin? Vous avez probablement remarqué la présence de cocons blancs et soyeux, plus ou moins gros et nombreux, et des branches entières complètement desséchées… Vos arbres sont colonisés par la Chenille processionnaire !

La chenille processionnaire est la larve d’un papillon (encore un !) de nuit : le Thaumetopoea pityocampa. Ces papillons ne vivent que le temps de la reproduction : 1 jour pour les mâles, et 3 à 4 jours pour les femelles.

Dégâts et Dangers :

  • Défoliation plus ou moins importante, allant du simple « brin de paille » à la défoliation totale de l’arbre. Théoriquement, les chenilles processionnaires ne tuent pas les arbres parasités, mais elles ralentissent assurément leur croissance (un arbre attaqué mettra environ 3 ans pour récupérer un cycle de croissance normal). Toutefois, plusieurs défoliations successives peuvent causer la mort des plus jeunes sujets.
  • Urtications diverses sur la peau, dans les yeux (il est alors impératif de consulter un ophtalmologiste, car il faudra extraire les poils), voire les voies respiratoires.
  • Complications pour les animaux domestiques : chiens, chats, chevaux… Les poils urticants des chenilles conduisent à des nécroses de la langue ou des muqueuses. Une consultation vétérinaire d’urgence est obligatoire, sans quoi le pronostic vital de l’animal peut être engagé.

Tant que les chenilles processionnaires sont dans les arbres, les dégâts restent exclusivement esthétiques. En revanche, quand les chenilles ont atteint le sol, le risque pour les humains (notamment les jeunes enfants) et les animaux est réel. Soyez prudents !

lutte chenille processionnaire

Cycle de vie de la chenille processionnaire :

  • Pendant l’été, au crépuscule, les papillons sortent de terre, et s’accouplent. Les femelles déposent alors leurs œufs au bout des aiguilles des pins.
  • Un mois après la ponte, les œufs éclosent, et les chenilles, reliées entre elles par un fil de soie, commencent à se nourrir de la sève des aiguilles : les dégâts commencent !
  • À l’automne, elles tissent un nid en soie, généralement exposé plein sud, pour passer l’hiver au chaud. Durant cette période, elles ne sortent que la nuit pour entretenir leur nid et se nourrir.
  • À la fin de l’hiver (très variable selon les années), les chenilles quittent le nid et amorcent leur procession : conduites par une femelle, elles descendent le long du tronc, dans le but d’aller s’enterrer (dans un rayon d’environ 40m autour du pied de l’arbre) pour poursuivre leur développement.
  • Une fois sous terre, les chenilles tissent des cocons individuels et se transforment en chrysalides. Elles peuvent rester dans cet état pendant plusieurs années. La plupart du temps, quelques mois plus tard, chaque chrysalide se métamorphose en papillon.
  • Et une nuit d’été, les papillons sortent de terre…

Moyens de lutte :

  • Lutte mécanique : Lorsque les nids sont situés relativement bas dans l’arbre, ils sont collectés puis détruits par le feu.
  • Lutte biologique : Comme pour le papillon du palmier, nous nous refusons à tout traitement chimique, qui s’avère dangereux pour la faune environnante. Des alternatives biologiques efficaces existent.

En images :

lutte chenille processionnaire balaruclutte chenille processionnaire setelutte chenille processionnaire frontignanlutte chenille processionnaire poussanlutte chenille processionnaire bouzigueslutte chenille processionnaire peyradelutte chenille processionnaire gigean

L’idée est, d’une part, de court-circuiter le cycle de vie de la chenille. Et d’autre part, d’inviter dans votre jardin les prédateurs naturels de la chenille processionnaire.
Pour ce faire, nous installons des pièges afin d’intercepter les chenilles lors de leur procession, avant qu’elles n’atteignent le sol. En complément, nous procédons à la mise en place d’« hôtels » afin de sédentariser les prédateurs qui s’attaqueront directement aux chenilles, quel que soit leur stade de développement.

Les commentaires sont fermés